Salons des Vins et de la Gastronomie

Le Salon des vins de France aura lieu à Auxerrexpo des 11 au 13 Mars 2016

L’apparition du vin est si ancienne que son histoire se confond avec celle de l’humanité. Dès l’antiquité, les grecs puis les romains ont introduit la culture de la vigne en Gaule. Aujourd’hui encore, des vignerons perpétuent ce savoir-faire millénaire en France et plusieurs de ses régions vinicoles sont inscrites au patrimoine mondial de l’humanité. En juillet dernier, les « coteaux, maisons et caves de Champagne », ainsi que les « climats de Bourgogne » ont officiellement rejoint le « paysage culturel de Saint-Émilion », premier vignoble à figurer au palmarès de l’Unesco. Qu’il s’agisse de leurs sols, de leurs climats, de leurs caves, maisons, châteaux et autres domaines, ou encore des noms donnés aux cuvées, à chaque fois et pour chaque endroit, il y a une histoire à l’origine des vins. Ce sont ces histoires, leurs histoires, celles de leurs familles parfois, que viennent raconter les vignerons à chaque Salon des Vins de France. Mieux que des chansons à boire, leurs témoignages sont autant de récits à déguster en toute convivialité. Pour apprendre à bien connaître leurs vins et pouvoir les apprécier pleinement.

Histoire d’une équipe de passionnés

Il y a eu un quart de siècle en ce mois de février 2016, forts de leur passion commune pour les produits de terroir, une poignée de passionnés de la vigne dans tous ses cépages se sont réunis pour la première fois en Auvergne. Vinidôme était né, précurseur des Salons des Vins de France. 25 ans plus tard, ce salon auvergnat a pris de l’ampleur et connaît un retentissement national. L’équipe dédiée de Centre France Événements, qui a repris le flambeau, organise aujourd’hui ses salons des vins en divers lieux de l’Hexagone. Pour cette saison, outre Vinidôme®, une quinzaine de rendez-vous gourmands est ainsi proposée, dont les nouveaux millésimes 2016 : Poitiers, Bordeaux et Vierzon. Avec à chaque manifestation, la volonté de rester fidèles à l’esprit d’origine, en sélectionnant en permanence le fleuron de la viticulture française, rassemblé aux côtés d’artisans de spécialités gastronomiques.
Les salons mis en place par Centre France Événements « visent à planter le décor idéal, avec les acteurs les plus représentatifs de la scène viticole française, sans oublier l’ambiance conviviale emblématique de nos rassemblements ». Depuis 2010 Thérèse Bardel assure sa mission de Chef de projet en charge de ces salons privilégiant les producteurs de terroir. « Je connais les plus anciens, pour avoir travaillé à leurs côtés depuis les premières éditions. Notre circuit évolue chaque année en étroite collaboration avec nos exposants, afin de correspondre au plus près à leurs demandes comme aux attentes du public. Nous voulons promouvoir le vin dans son authenticité. En donnant aux producteurs indépendants l’occasion de partager leur amour du travail bien fait ! D’amont en aval, il s’agit de rester à leur écoute mais aussi de réserver le meilleur accueil aux visiteurs.
Si le nombre initial de nos salons a plus que doublé, tandis que celui de nos exposants sur Vinidôme a été multiplié par dix depuis sa création, cette réussite est notamment liée à notre expérience de « pionniers ». Puisque nos vignerons connaissent leurs raisins sur le bout des ceps, nous nous devons d’assurer la valorisation de leur vin en toute connaissance de produit… »
pinard9
La richesse de nos terroirs 
Arrivée il y a un an et demi dans l’équipe des Salons des Vins de France, Elsa Garachon apprécie particulièrement les relations tissées au fil des éditions. « Chaque manifestation constitue une rencontre qui concrétise les coups de téléphone et autres messages précédant son organisation. On peut alors mettre un visage sur un nom, un prénom, une voix… Et assurer un suivi véritablement personnalisé ! Lorsqu’ils évoquent les soins apportés à la culture de leur vigne, puis à l’élevage et à l’assemblage du vin qu’ils élaborent, on sent la passion qui anime nos exposants. Ils viennent sur place raconter l’histoire vraie du vin qu’ils ont créé. Cet échange direct entre producteur et consommateur dépasse le simple achat anonyme. Notre rôle consiste à lui permettre de s’instaurer dans les meilleures conditions. »
« Pour la commerciale habituée aux relations avec des entreprises « classiques » que je suis, mon travail auprès de ce monde viticole véritablement « à part » s’avère aussi enrichissant que stimulant. Hérités d’un passé millénaire, ses règles, ses codes et son vocabulaire ont su évoluer sans rien perdre de leur saveur initiale. En vrais passionnés, les vignerons sont des gens entiers qui fabriquent un produit « pas comme les autres », auquel ils se consacrent corps et âme. » Et Lysiane Gaume de conclure « qu’Il faut négocier différemment, en respectant les valeurs de ce milieu où les stratégies commerciales passent après le rythme des saisons et les aléas climatiques… »
vin5

Éventail des appellations, diversité des terroirs, variété des types et des modes d’exploitations

Floriane Mabru a démarré sa première saison en avril 2015. Formée à la communication événementielle, elle se réjouit d’avoir «intégré un univers jusqu’alors totalement inconnu et dont la découverte s’avère passionnante. Éventail des appellations, diversité des terroirs, variété des types et des modes d’exploitations : tandis que je conseille les exposants dans l’utilisation des outils informatiques mis à leur disposition, ils m’initient aux multiples facettes de leur métier. Je suis impressionnée par les efforts fournis sans compter, en vue de proposer des vins dont ils sont fiers et qui contribuent à établir durablement leur renommée. À nous de les relayer sur le Net, mais aussi et surtout sur les salons !»
Alors que les opérations promotionnelles en tous genres se succèdent, les Salons des Vins de France entendent bien continuer à favoriser les vins qui ont du corps, mais aussi une âme… Des vins chargés d’histoire qui diffusent leurs arômes dans le respect des savoir-faire transmis, cultivés et développés au fil des générations de vignerons.

 Salon des vins de France : histoires de vignerons

Depuis 2005, Raphaël Masson veille aux destinées des 10,5 hectares de vignoble du Domaine de Marsoif. « Implantée à Serrigny (Tonnerrois) par mes parents en 1965,l’exploitation familiale a progressivement développé son activité viticole à partir des années 1990. Le tiers de notre production est élaboré en AOC BourgogneTonnerre Blanc, un second tiers est dédié à notre Bourgogne Épineuil, le Petit Chablis, le Crémant de Bourgogne ou encore le Bourgogne rouge étant quant à eux issus du tiers restant. »Raphaël Masson cultive le passé de Marsoif dans le respect de la tradition de ses terres comme de son terroir, en s’adonnant à la culture de ses vignes.
Outre les salons, qui, à l’instar de celui d’Auxerre, contribuent à faire connaître ses vins, nombre de clients viennent les déguster sous les voûtes du caveau en pierres de Serrigny. « L’hospitalité et la convivialité des lieux ne datent pas d’hier, puisque la chapelle médiévale de notre Domaine faisait partie intégrante de la Commanderie des Templiers de Marsoif fondée en 1235. Pourvue de nombreux points d’eau, elle était vouée à l’accueil, à la protection et aux soins des pèlerins et autres voyageurs venus s’y désaltérer. » Devenue le symbole du Domaine, cet édifice continue d’inspirer les noms des vins de Marsoif : « Chapelle » (Bourgogne Tonnerre Blanc jeunes vignes), « Croix des Templiers » (Épineuil rouge), « Rose Croix » (Épineuil rosé), représentent autant de cuvées se référant à un patrimoine Historique très riche.
Des soins attentifs qui portent leurs fruits et apportent leur lot de récompenses, avec, entre autres, les deux étoiles accordées à son Petit Chablis par le Guide Hachette en 2015, ou encore les médailles de bronze obtenues par les millésimes 2014 de Bourgogne rouge et d’Épineuil rouge au Concours du Grand Auxerrois. « Ces distinctions contribuent à établir notre notoriété et rassurent certains clients, qui s’appuient sur elles pour sélectionner leurs vins. »
pinard8
Eternel Chablis

La qualité avant tout

Sa réputation dûment établie, Raphaël Masson participe à son tour à des jurys, tel que celui du Concours Agricole de Paris. « J’effectue des dégustations à l’aveugle sur des appellations dont je connais bien les caractéristiques, mais qui bien sûr, ne font pas partie de ma production ! » Dans la famille on est vigneron « Depeyre en fils » depuis 1972, date à laquelle Henry et ses deux enfants ont créé leur exploitation familiale. Ses premières vignes avaient été auparavant plantées par leur père et grand-père Clément, d’où son nom « Clos du Père Clément ». Dès lors, son vignoble enraciné à Visan, au coeur de l’Enclave des Papes, se développe autour d’une bâtisse du XVIIe siècle, à proximité de la chapelle romane « Notre-Dame des Vignes », un monument historique protégé. La cuvée marquant le démarrage de la production en 1976 a d’ailleurs été baptisée « Notre-Dame »…
« Nous sommes situés administrativement dans le département du Vaucluse, tout en appartenant géographiquement à la Drôme…  J’apprends avec humilité au contact de tous ceux qui découvrent nos vins. » Des vins qui seront proposés par ses soins au salon d’Auxerre pour la troisième année consécutive. Dès qu’il s’agit de parler de ses vins, Stéphane Meissonnier est intarissable. « Nous sommes les seuls vignerons indépendants à élaborer le Muscat de Beaumes de Venise en trois couleurs.» Autre particularité de celui qui a créé avec sa femme Stéphanie la cave du « Domaine Saint Roch », les noms évocateurs donnés à leurs vins. « Paré de sa robe d’or clair traditionnelle, notre Muscat blanc s’avère le plus demandé et inspire l’Amour (dont il a pris le nom) à de nombreux soupirants. » Et que dire du Muscat rosé, « dont la fraicheur fruitée procure un Plaisir gourmand, à même de désaltérer les soifs les plus ardentes … » Sans oublier le muscat rouge, plus rare, exclusivement élaboré à partir des petits grains d’un vieux cépage (âgées de 70 ans, ses vignes n’ont fait l’objet d’aucune sélection clonale). « Ce produit atypique n’offre que 2000 bouteilles par an et fait l’objet de toutes les convoitises, d’où le Désir qu’il suscite.Quelle que soit la couleur que vous choisissez, nos muscats vous mettent tous du baume au corps et au coeur ! »

Pour vous mettre le vin à la bouche, Stéphane Meissonnier a plus d’une cuvée dans son chai.

 « Outre nos Beaumes de Venise et nos Muscat, cela fait trois générations que nous produisons nos AOC sur l’aire des Côtes-du-Rhône, notamment en Vacqueyras (nos parcelles en rouge ont plus de 120 ans) et en Côtes du Ventoux.» Plus de quarante ans plus tard, Jean-Paul Depeyre reste un vigneron toujours aussi passionné et engagé dans son métier. Amoureux de sa région natale, il y travaille des vins authentiques et singuliers, élaborés dans le respect du terroir. Les cuvées se succèdent, en AOP rouge principalement, avec également une cuvée « Père Clément « rosée et un Viognier blanc comme il se doit (élevé en fût de chêne neuf et pourvu de l’IGP Drôme). Le Clos du Père Clément est devenu l’un des premiers domaines indépendants de l’appellation Côtes du Rhône Villages Visan (dans la partie méridionale du vignoble de la vallée du Rhône) et s’étend aujourd’hui sur 35 hectares d’un seul tenant. « C’est pour permettre à mon père malade de voir sortir des bouteilles entièrement produites sur nos terres, que j’ai élaboré mes premières cuvées en 2010. » Brigitte Lheritier-Duchêne a succédé à ses parents sur l’exploitation familiale implantée à Saint-Bris-le-Vineux (89), une commune bourguignonne de quelque mille habitants sise au cœur des vignobles de Chablis et du Grand Auxerrois. La vocation vinicole affichée dans son nom remonte à Louis XIII, époque à laquelle des marchands commissionnaires en vin gèrent la collecte du finage et d’une partie des villages voisins.

J’ai voulu réaliser le rêve de mon père en devenant vigneronne

« Depuis sa création par le grand-père Lheritier au début des années 60, l’exploitation vendait la totalité de sa vendange sous le pressoir aux négociants de Beaune. Mon père Yves s’occupait lui aussi exclusivement du travail de sa vigne. Après un Bac Pro spécialisé, je me suis installée comme viticultrice en 1990, avec 25 hectares de vignoble répartis sur Saint-Bris-le-Vineux, Chablis et Courgis. Si 95 % de ma production est toujours commercialisée sous forme de moût, j’ai voulu réaliser le rêve de mon père en devenant vigneronne : avec l’aide d’un oenologue, je vinifie mon raisin pour produire mes propres AOC en Chablis, Bourgogne Aligoté et Côte d’Auxerre (rouge et blanc). »
« D’ici une dizaine d’années, mes enfants devraient me rejoindre ; mon fils pour s’occuper des vignes, notre fille envisageant quant à elle de développer sur place une activité équine d’oeno-tourisme. Au programme, visite des vignes en calèche et promenades à cheval dans les coteaux de Saint-Bris… »
Figurant en bonne place sur le circuit de randonnées pédestres, la cave Gallas accueille de nombreux visiteurs venus découvrir les charmes de l’Allier, terre de châteaux, mais aussi de vignes. « Notre cave est installée sur la commune de Saulcet, au coeur du vignoble Saint-Pourcinois reconnu pour être l’un des plus anciens de France. « Ses sols argilo-calcaires sont particulièrement favorables à l’épanouissement des cépages Gamay et Pinot noir (pour les vins rouges et rosés), tandis que le Tressallier, un cépage ancien typique de notre terroir, figure avec le Chardonnay et le Sauvignon dans l’assemblage de nos blancs. » Vigoureux et rustique, ce cépage blanc typique à l’appellation Saint-Pourçain est caractérisé par sa finesse et sa vivacité, offrant de bonnes possibilités de garde. Il permet l’élaboration de vins dont l’originalité surprend les consommateurs pour mieux les séduire.
Ses bouteilles de vins de Bourgogne en trois couleurs font la fierté de Brigitte Lheritier-Duchêne. Avec la rénovation de la cave voutée du domaine il y a deux ans, elle dispose désormais d’un chai digne de ce nom. Au Burliers, l’ancien pressoir installé devant l’entrée du caveau atteste que la famille Gallas est vigneronne depuis plusieurs générations. Aujourd’hui, ce sont Yves et Pascal Gallas qui produisent leur AOC Saint-Pourçain sur une exploitation de 19 hectares de vignes en GAEC constitué avec leur père en 1979. Huit hectares du domaine Gallas sont ainsi consacrés à « ce vin blanc sec aux arômes parfumés, différent des autres et doté d’un excellent rapport qualité /prix qui lui vaut d’être particulièrement apprécié à l’étranger, notamment au Danemark et en Angleterre où nous l’exportons ».

Thérèse Bardel 

Informations Pratiques et horaires.

Auxerrexpo Rue des plaines de l’Yonne
89006 Auxerre
Vendredi : 14h-20h
Samedi : 10h-20h
Dimanche : 10h-19h
Tarif unique : 3 €
Gratuit pour les – 18 ans. Les mineurs doivent être accompagnés d’un adulte.
Pour déjeuner, un service de restauration sera mis en place au sein du salon ; l’équipe de Stéphane Guillot propose des spécialités de la région Auvergne que chacun peut déguster en les accompagnant à table du vin acheté sur le salon.
Verre à dégustation offert.
Guide du visiteur remis dès l’entrée du salon.
Desserte minute : une zone spécialement conçue pour l’occasion a été aménagée pour permettre aux visiteurs d’approcher leur véhicule, à proximité du hall d’expositions.
Auxerrexpo Salon des Vins de France 11 au 13 mars 2016
Une organisation Centre France Événements
45, rue du clos Four | 63056 Clermont-Ferrand cedex 2
Tél. : 04 73 17 19 22 | Fax : 04 73 17 17 54
Retrouvez l’actualité du salon sur : http://www.salon-vindefrance.com
Responsable du salon : Thérèse Bardel
therese.bardel@centrefrance.com
http://www.auxerrexpo.com
https://twitter.com/guyros3
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s